4 mythes sur la maintenance de votre Mac, et ce qu’il faut vraiment faire

Comment faire en sorte que votre Mac soit toujours performant, toujours à jour et dispose de toutes ses capacités comme au premier jour ? En en prenant soin. Une voiture a besoin de vidanges. Votre appartement a besoin d’entretien. Votre Mac a besoin de maintenance.

Aussi simple que cela puisse paraître, il faut de temps en temps accorder de l’attention à votre Mac, entre petites étapes de maintenance de routine ou optimisations en profondeur.

Le tout vise à vous faire profiter de votre matériel de manière optimale. Le problème, c’est que certains mythes sont apparus au fil des années dans la communauté Mac. À tel point que certaines légendes circulent, et il n’est pas toujours simple de savoir ce qu’il faut réellement faire pour bien traiter son Mac.

Nous cassons ici 4 mythes fréquents à propos de la maintenance d’un Mac, et nous vous livrons la vérité, point par point.

caches sous mac apple

Mythe n°1 : il faut nettoyer tous les fichiers du cache système

MacOS utilise un cache pour améliorer les performances du système. Ainsi, le système n’a pas toujours besoin d’accéder à la source originale d’un fichier mais vérifie le cache. Tout s’exécute beaucoup plus rapidement. Alors lorsque vous vous lancez à l’assaut des caches utilisateurs et caches systèmes pour les « nettoyer », vous pouvez venir interférer avec le bon fonctionnement de votre Mac. Si le disque de démarrage manque d’espace de stockage, le premier élément à supprimer, c’est le cache, suivi de tous les fichiers volumineux inutiles.

Pas de discussion là-dessus. Mais la suppression du cache - en particulier du cache système - ne doit pas faire partie de la maintenance régulière.

En supprimant régulièrement vos fichiers cache, macOS devra les recréer, ce qui est bien lorsqu'il est question de dépanner votre Mac et d'éliminer des fichiers de cache corrompus, mais moins bien pour optimiser votre Mac au quotidien. En supprimant les fichiers de cache système, vous pouvez causer des problèmes avec les polices d’écriture, obliger Spotlight à réindexer les données de vos fichiers personnels…

Alors si vous voulez (et vous devez) nettoyer les fichiers cache, utilisez une application d'optimisation. Certains logiciels parcourent votre Mac à la recherche des fichiers caches, affichent les résultats et vous offrent la possibilité de sélectionner uniquement ceux qui n’interfèrent pas avec le « bien-être » du système pour les supprimer.

réparer les permissions

Mythe n°2 : il ne faut pas réparer les permissions

Le fonctionnement avec le système de permissions a parfois des ratés. Pratique, la gestion des permissions permet de connaître les droits que les utilisateurs et les applications ont sur les fichiers. Mais parfois, les permissions se rompent, cassent, et il faut les réparer. Ou pas ! Que faire ? Panique !

Si vous possédez un Mac avec OS X El Capitan, il est conseillé de réparer les permissions régulièrement, chaque mois. Il était d’ailleurs recommandé de le faire après chaque mise à jour majeure d’OS X, avant El Capitan. Mais depuis la sortie de cet OS, Apple a introduit la fonction SIP (System Integrity Protection). Il s‘agit d’une fonctionnalité pratique qui élimine le besoin de réparer les autorisations dans les dossiers liés au système.

Faut-il donc se passer totalement de la réparation des permissions ? Pour un Mac qui fonctionne avec plusieurs utilisateurs, il est possible que des erreurs apparaissent avec les fichiers accessibles ou non (en dehors des fichiers systèmes). Il est dans ce cas recommandé de s’intéresser aux permissions et de les réparer au moins tous les 2 mois.

defragmenter son macintosh

Mythe n°3 : il faut défragmenter régulièrement le disque dur

Allons-y franchement : faut, faux et faux. La défragmentation est perçue par beaucoup comme la solution pour gagner en vitesse et redonner à un Mac les performances de sa sortie d’usine. Il ne s’agit pourtant pas d’un remède miracle pour retrouver les performances d’antan. Pour rappel, la défragmentation consiste à réduire la fragmentation des données, c’est-à-dire la tendance à un éparpillement sur le disque des clusters occupés par les fichiers.

Il s’agit d’une opération qui ne doit pas rentrer dans votre routine de maintenance, mais au contraire intervenir de manière contrôlée et rare.

Attention, nous ne disons pas ici que la défragmentation est inutile mais simplement qu’il faut l’utiliser avec parcimonie. Si votre Mac a des difficultés à afficher des dossiers et leur contenu, et que le disque dur gratte avec un bruit récurrent, il est temps d’agir. Mais sachez que le système HFS+ intégré à Mac OS depuis la version 8.1 (évolué en HFSX) optimise les performances. Ne défragmentez pas chaque mois votre disque dur ! Pitié.

os-x-maintenance-scripts

Mythe n°4 : il est parfois nécessaire de lancer les scripts de maintenance manuellement

Mac OS exécute automatiquement plusieurs scripts de maintenance, mais un mythe suggère que le fait de mettre le Mac hors tension ou de le mettre en veille empêche l’exécution de ces scripts. Il est donc nécessaire de les lancer manuellement, car sinon, jamais ils ne seront lancés. Faux !

Ce qui est vrai, c’est que si vous éteignez votre Mac toutes les nuits, les scripts dont l’exécution est planifiée quotidiennement pendant la nuit ne seront pas exécutés. Logique. Mais cela ne signifie pas que vous deviez exécuter manuellement ces scripts. En effet, macOS les exécutera la prochaine fois que vous allez allumer le Mac. Magie.

Pour les scripts qui se lancent de façon hebdomadaire ou mensuelle, il n’est pas très grave de manquer leur lancement planifié de temps en temps. Car depuis OS X 10.5, votre Mac exécute ces scripts de maintenance automatiquement dès qu’il le peut après un échec. Pas besoin d’intervention manuelle donc, votre Mac est intelligent et sait qu’il doit se mettre à jour.

4 mythes sur la maintenance de votre Mac, et ce qu’il faut vraiment faire
5 (100%) 2 votes

Vous avez la moindre question ?

Laissez un Commentaire

fr_FRFrench
fr_FRFrench
Nettoyer Son Mac