Installer Windows sur Mac : BootCamp ou virtualisation, quelle solution choisir ?

Dernière mise à jour

L’installation de Windows sur Mac est aujourd’hui très facile ! En effet, le système d’exploitation macOS intègre un assistant qui peut vous permettre d’installer ou d'émuler Windows 10 avec tous les pilotes nécessaires.

Cette solution simple possède évidemment des limites, que vous pouvez dépasser avec la virtualisation.

Quel est le meilleur choix pour vous ? Faut-il s’orienter vers Boot Camp et l’installation de Windows en complément de macOS, ou passer sur une machine virtuelle complète ? Voici ce que vous devez savoir.

Boot Camp : pour installer gratuitement Windows sur Mac

Si vous utilisez un Mac récent, celui-ci dispose d’une fonction simplifiée pour installer Windows.

  • Sous macOS High Sierra et versions antérieures, vous pouvez installer Windows 10, Windows 8.1 et Windows 7.
  • Sous macOS Mojave, vous pouvez installer Windows 10.

Comment utiliser cette installation facilitée ? Plusieurs étapes sont à respecter.

Installer une machine virtuelle Windows sur Mac avec Boot Camp

Tout d’abord, vous devez disposer d’une image ISO Windows. En clair, vous devez avoir le disque d’installation complet de la version de Windows que vous souhaitez installer ou télécharger tous les fichiers depuis le site Microsoft. Il vous faut suffisamment d’espace disque pour que l’installation puisse être réalisée.

ISO windows émulateur

Ensuite, il vous suffit de vous connecter en tant qu’administrateur sur votre Mac puis de vous rendre dans /Applications/Utilitaires.

Sélectionnez alors Assistant Boot Camp.

​Suivez les étapes de préparation de votre Mac pour Windows.

Une phase importante doit concentrer votre attention : la définition de la taille de partition. En effet, en installant Windows grâce à Boot Camp, vous n’allez pas effacer la présence de macOS. Vous allez simplement créer une nouvelle partition sur votre disque dur utilisant Windows comme système d’exploitation.

Lors de l’installation, vous devez indiquer la taille de la partition que vous souhaitez dédier pour Windows. Ce paramètre est important car vous ne pourrez pas redimensionner la partition ultérieurement.

partition

L’installation démarre depuis une clé USB ou un disque dur qui contient l’image ISO (ou le DVD d’installation). À vous d’indiquer l’emplacement d’installation. La partition nouvellement créée sera présélectionnée pour vous inviter à installer Windows. Suivez l’installation et les différentes étapes et configurez le système d’exploitation. Votre Mac va ensuite démarrer sous Windows et lancer le programme d’installation des logiciels de prise en charge de Windows. Votre nouveau système d’exploitation est installé.

bootcamp assistant virtual machine mac

Comment basculer de Windows à macOS ensuite ? L’icône Boot Camp située dans la barre d’état système de Windows vous permet de passer à macOS. Inversement, pour passer de macOS à Windows, sélectionnez le volume Boot Camp dans la sous-fenêtre de préférences Disque de démarrage lorsque vous êtes sous macOS.

​Les limites de Boot Camp pour installer Windows sur Mac

Boot Camp est une excellente solution pour profiter de Windows et de son environnement en utilisant toutes les performances de votre Mac. Toutefois, Boot Camp possède quelques limites. Le support proposé par Apple se focalise quasi exclusivement sur l’installation de Windows 10. Ainsi, si vous souhaitez installer Windows 7 ou Windows 8 sur votre Mac, vous devrez vous contenter de le faire via macOS High Sierra, en vous débrouillant pour retrouver les pilotes et logiciels qui feront tourner Windows.

Un autre inconvénient de Boot Camp réside dans le fait que la nouvelle installation de Windows s’effectue sur une partition de votre disque dur. Ainsi, lorsque vous utilisez Windows, vous ne pouvez pas profiter de vos applications Apple. Impossible par exemple de partager entre les deux systèmes votre logiciel e-mail, l’accès à vos photos et dossiers. La réciproque est également vraie. Tout ce que vous effectuez dans l’environnement de travail macOS ne peut pas être retrouvé dans l’environnement de travail Windows.

Dernière limite : pour passer de l’un à l’autre, il faut effectuer un redémarrage. Assez contraignant. Il manque de la flexibilité et plus de souplesse à cause de ces limites de Boot Camp. La solution ? Passer à la virtualisation.

La virtualisation : ​​​​​installer Windows sous macOS

Contrairement la solution qui consiste à installer Windows avec Boot Camp, la virtualisation peut vous permettre d’utiliser Windows et tous les logiciels compatibles directement sous macOS. Ainsi, vous faites tourner les deux systèmes d’exploitation en même temps et vous pouvez bénéficier des logiciels Windows au même moment que vos applications Mac !Concrètement, vous allez exécuter Windows dans une simple fenêtre, à la manière d’une application.

Installer Windows sur Mac avec la virtualisation

Avec la virtualisation, Windows est présent grâce à une machine virtuelle. Cette machine virtuelle - que l’on nomme VM en anglais - simule un ordinateur physique et vous permet de retrouver un bureau et l’ensemble de ses fonctionnalités dans une nouvelle fenêtre. Dans la fenêtre dédiée à l’utilisation de Windows, votre solution de virtualisation va vous permettre d’agir sur de nombreux paramètres : vous allez pouvoir notamment jouer sur la mémoire allouée, la puissance du processeur ou encore les effets graphiques que vous souhaitez utiliser.

Pour installer Windows sur votre Mac avec la virtualisation, tout est plus simple qu’avec Boot Camp. En effet, la plupart des solutions de virtualisation vont configurer Windows avec des paramètres par défaut. Quelles sont les limites de la virtualisation ? Il vous faut disposer d’un Mac avec une puissance minimale importante pour que le fonctionnement soit optimal. Ainsi, 4 Go de RAM peuvent suffire, mais il est recommandé d’avoir un Mac avec au moins 8 Go de RAM pour une meilleure vitesse. De même, en bon processeur est recommandé. Si vous disposez d’un multi-cœur (Core 2 Duo au minimum) i3, i5 et i7, l’expérience sera meilleure.

Les meilleures solutions de virtualisation sous Macintosh

paralells desktop

Parrallels Desktop

Parrallels Desktop est une solution de virtualisation très répandue qui permet une véritable intégration de l’univers Windows sur votre Mac. Vous pouvez partager des fichiers, réaliser des copier-coller et passer d’une application Mac à une application Windows comme vous le faites habituellement dans macOS. Preuve que l’intégration est parfaite, vous pouvez ajouter à votre Touch Bar des raccourcir vers des applications Windows.

paralell desktop

Le prix d’une licence Parrallels Desktop débute à 79,99 € pour une année. Nous vous recommandons la version Parrallels Desktop Pro ou Parrallels Desktop Business à 99,99€ / an. La première intègre des mises à jour gratuites et la possibilité d’accéder à distance à votre Mac depuis votre mobile. La seconde version intègre quant à elle ces options et en complément une assistance 24h/24 et 7j/7 par téléphone et e-mail.

VM Ware fusion

VM Ware Fusion 

VMware Fusion est une solution de virtualisation proposée par VMware qui permet d’utiliser Windows ou tout autre système d’exploitation. Il s’agit là d’une option pensée pour les utilisateurs qui ont besoin d’environnements de travail multiples. En effet, il est possible de choisir parmi plus de 200 systèmes d’exploitation !

vm ware fusion

​Pratique si certains logiciels que vous utilisez à titre personnel ou professionnel nécessite un environnement de travail dédié particulier (ancien Windows, Linux, BSD, etc.). Le prix pour une licence démarre à 79,99 €.

Oracle VM Virtualbox

Oracle VM Virtualbox​​​​

Oracle VM Virtualbox est une solution de virtualisation qui permet d’utiliser plusieurs systèmes d’exploitation sur un seul ordinateur. Il s’agit d’une solution puissante qui peut être mise en place sur un serveur, car 32 machines virtuelles peuvent être lancées en même temps via Virtualbox. Attention, si vous cherchez un outil simple à prendre en main, Oracle VM Virtual Box s’adresse plutôt à des utilisateurs avertis.

virtual box

En effet, vous pouvez gérer l’application avec des lignes de commande ou réaliser des imports et des exports de machines virtuelles en masse. La solution est proposée avec une licence à 50 $, auxquels il faut ajouter 11 $ pour profiter des mises à jour et d’un accès au support technique.

Installer Windows sur Mac : BootCamp ou virtualisation, quelle solution choisir ?
5 (100%) 1 vote

Vous avez la moindre question ?

Laissez un Commentaire

fr_FRFrench
fr_FRFrench
Nettoyer Son Mac