La question de savoir si les Mac nécessitent un antivirus n'est pas une nouveauté pour les utilisateurs d’appareils pommés.

​Je l'ai moi-même posé à mon vendeur à l’époque ou j'ai acheté mon premier Mac il y a maintenant plusieurs années. Mon PowerBook G4 a été connecté à Internet, sans protection, pendant environ une décennie... Il tourne toujours à ce jour et n'a pas encore été victime de logiciels malveillants.

​En effet, dirigez-vous sur les forums sur le site Web Apple Store et vous trouverez toujours la même réponse : « Vous n'avez pas besoin de logiciels de sécurité sur un Mac».

attention a quels sites vous visitez

Il s’agit selon moi d’une simplification d'un problème plutôt complexe.

Voici donc quelques unes de mes raisons pour et contre la suggestion, le fait, que les Mac ne nécessitent pas d'antivirus, avec ce que j'espère être un verdict définitif pour chaque utilisateur en fin d’article.​

Mise à jour 2017 : deux rapports tombés début 2017 suggèrent que les Macintosh deviennent de moins en moins sécurisés (rien d'étonnant ici vu le succès rencontré dernièrement par les produits Apple). Le très célèbre (et sérieux) site Business Insider suggère même que les Mac sont maintenant plus vulnérables aux virus et aux attaques que les PC Windows ! Et de nouveaux logiciels malveillants pour Mac débarquent régulièrement et qui peuvent geler nos ordinateurs Apple, voir pire. Bien que je sois loin de partager cet avis plutôt alarmiste de mes confrères, il est bon de faire un point sur le pour et le contre :

Pourquoi les Mac ont besoin d'antivirus, d'un logiciel de sécurité

Il n'existe aucune raison technique pour laquelle Mac OS ne peut pas être ciblé par les cybercriminels. En effet, comme pour tout système informatique, il existe des failles dans la nature : bien qu'ils soient principalement des chevaux de Troie, et exigent un utilisateur qu'il les installe à tort, il est bon d’être conscient de la menace.

Vous pouvez également envisager d'utiliser un antivirus sur votre Mac si, pour une raison ou une autre, vous pourriez être ciblé individuellement, si vous avez accès à des données sensibles ou de grande valeur, par exemple. Si vous choisissez d'acheter un antivirus Mac, consultez ma présentation.

Oui, les criminels ciblent les systèmes d’opération les plus utilisés (Hein Bilou ?), le nombre d'utilisateurs de Mac ayant été relativement faible depuis leurs débuts, mais malheureusement cette situation et en train de changer avec l’engouement qu’ont su insuffler Steve Jobs et Apple depuis près de 10 ans maintenant.

Windows devient de plus en plus sécurisé - Windows 8 et Windows 10 sont les Windows les plus sécurisés - et le marché Mac dans les pays riches de l'Ouest est d'environ 20 à 30 pour cent (avec une très forte progression). Lorsque vous considérez que les Mac coûtent cher, et que leurs propriétaires ont tendance à être plus aisés que les utilisateurs moyens de PC, ils commencent à ressembler à une cible plutôt attrayante pour les fraudeurs du web.

Il convient également de rappeler que l'utilisateur final est toujours le maillon le plus faible. De nombreux logiciels de sécurité existent pour vous protéger des mauvaises décisions utilisateurs – comme installer des applications qui semblent offrir quelque chose gratuitement, mais qui se révèlent être des logiciels espions ou des virus. Même les utilisateurs de Mac peuvent être victimes de ces techniques. Donc, pour le prix d'une tasse de café chaque semaine, il est plutôt logique de vouloir installer un logiciel de sécurité, pour être serein derrière.

Nos collègues de la presse spécialisée Mac offrent de nombreux guides définitifs du meilleur antivirus pour Mac. Ils sont régulièrement mis à jour, et il est intéressant de vérifier que certains des meilleurs produits antivirus Mac sont gratuits. À l'heure actuelle, le produit numéro un recommandé est BitDefender Antivirus et le numéro deux est Norton Antivirus.

Ce qui suit est le contre-argument pour savoir pourquoi les Mac n'ont pas besoin d'antivirus.

Pourquoi les Mac n'ont pas besoin d'antivirus, de logiciels de sécurité

Tout simplement, parce que toutes les preuves le suggèrent. J'ai eu un Mac non protégé connecté au Web depuis d’une décennie et je n'ai jamais eu le moindre problème. Pourquoi cela vaut donc la peine d'être étudié.

L'argument le plus souvent avancé est un élément simple : les parts de marché Apple sont trop faibles. Les cybercriminels ont tendance à se tourner plus vers Windows. Il y a quelque chose dans ce domaine - pratiquement tous les logiciels malveillants actuels existent pour générer de l'argent pour les criminels. Les hackers ne sont pas toujours connus pour leur inventivité, de sorte que la cible la plus courante et souvent la plus facile...

En pratique, les gangs cybercriminels se concentrent exclusivement sur Windows, car il y a plus d'utilisateurs Windows, oui, mais aussi parce que Windows est encore plus facile à pirater de part son infrastructure. En tant que système d'exploitation basé sur Unix, le Mac OS est, par sa nature même, plus protégé. C'est comme avoir une série de portes coupe-feu - même si le malware accède à votre Mac, il est incapable de se propager au cœur de la machine car celui-ci est bien compartimenté avec des permissions pour verrouiller le tout.

attention aux ransomeware et autres malwares

Les Mac ne sont pas intouchables, mais ils sont plus difficiles à exploiter que les PC Windows. Ainsi, tout comme un cambrioleur pourrait entrer dans une maison avec un système d'alarme mais choisira probablement l'habitation non protégée à côté, un Mac rend une cible moins attrayante dans un monde où seules les cibles attrayantes sont souvent attaquées.

Les versions les plus récentes de OS X, depuis OS X 10.8 Mountain Lion – ont par ailleurs grandement amélioré la sécurité sur Mac. Ils comprennent la fonction GateKeeper qui, par défaut, empêche les utilisateurs de Mac d'installer autre chose qu’un logiciel approuvé par Apple. L'existence de la boutique d'applications Appstore signifie que les utilisateurs d'ordinateurs Apple peuvent installer des logiciels avec une totale tranquillité d'esprit.

Et le manque de plugins Java et Flash supprime la tentation d'installer des versions corrompues des deux - précédemment les principaux vecteurs d'infection pour les Mac.

Les Mac ont-ils besoin d'antivirus : le verdict

Tout dépend ici de votre type d’utilisation et la façon dont vous surfez le web !

se proteger des cybercriminels sous macintosh

Je dirais que si vous utilisez votre Mac à la maison, principalement à des fins non commerciales, vous pouvez fermer cet article et continuer à fonctionner sans logiciel de sécurité. Oui, c'est un risque. Mais l'utilisation d'Internet est un risque en soi, et un risque calculé et considéré selon moi, l'utilisation d'un Mac sans Anti Virus est un risque valable car vous gagnerez en performances.

Je relativiserai bien entendu en vous disant que ce n’est probablement pas la meilleure option pour vous si vous téléchargez régulièrement du contenu en ligne (illégal ici nous nous somme compris 😉 et si vous visitez des sites plutôt louches (amateurs de films pour adultes…). Se protéger des virus c'est avant tout être regardant sur les liens sur lesquels on clique...

Si vous dirigez une entreprise avec une flotte de plusieurs Mac, ou un réseau partagé de Macs et de PC Windows, je suggérerais d’obtenir sans hésiter un certain niveau de protection. C'est une approche qui peut ne pas être nécessaire, mais si vous avez beaucoup à perdre, c'est un petit prix à payer pour la tranquillité d'esprit. Mieux vaut prévenir que guérir ici !

Vous pouvez également envisager d'utiliser un antivirus sur votre Mac si, pour une raison ou une autre, vous pourriez être ciblé individuellement, si vous avez accès à des données sensibles ou de grande valeur, par exemple. Si vous choisissez d'acheter un antivirus Mac, consultez ma présentation.

30 avril 2017
virus sous macintosh

Antivirus Pour Mac – Est-Ce Vraiment Nécessaire ?

La question de savoir si les Mac nécessitent un antivirus n'est pas une nouveauté pour les utilisateurs d’appareils pommés.​Je l'ai moi-même posé à mon vendeur à […]